Saint Nicolas ne s’est pas invité au Conseil, s’agissant notamment de la Convention des Maires (« oubliée »), une modification budgétaire, la facturation de l’eau, des cadavres dans les placards de l’hôtel de ville, de la pension des agents contractuels, du service travaux…

Voici notre petit retour, partiel et partial, sur la séance du Conseil de ce mardi avec Annie Goffin (Christophe Gavroy étant en mission à l’étranger). Vous trouverez l’ordre du jour complet sur cette page du site internet de la commune et d’autres éléments de la séance dans votre quotidien préféré. Le PV officiel (ne relatant malheureusement pas la teneur des débats) sera disponible dans quelques mois (!) sur cette autre page du site de la commune.
L’ambiance n’était pas encore à la détente. En sera-t-il autrement d’ici l’installation du nouveau Conseil communal issu des élections du 14 octobre 2018 ? Pas sûr. Mais bon, on n’y va pas vraiment pour l’ambiance n’est-ce pas, on y va surtout pour les décisions prises, la manière de les prendre et ce qui les motive au regard de ce qui nous importe : l’intérêt général, le bien-être des habitants et le rayonnement de la Ville.

Point 2 – Modification budgétaire n°2 ordinaire et extraordinaire 2017
Ce qu’il faut surtout lire dans ce point c’est le report en 2018 de certains projets, ce qui nécessite une modification budgétaire. Sans que ce soit le but, cette exigence légale permet de prendre connaissance des retards pris comme l’achat des bâtiments des sœurs, les murs du cimetière de Latour, le centre communautaire de Saint-Mard ou encore divers travaux au centre sportif de Virton, ce qui n’a pas manqué de faire réagir l’opposition et « l’opposition issue de la majorité » (concept politique virtonnais).

En cours d’exposé, le Conseil apprit de la bouche de l’échevin des finances Raulin qu’un retard s’était accumulé pour l’envoi des factures intermédiaires pour l’eau. Bonne nouvelle ? Pas si sûr car comme l’a fait remarquer Annie pour Écolo, il en résultera une multiplication de factures d’eau en 2018 avec la totalité de la facture 2017 + une facture d’avance 2018, ce qui ne manquera pas de mettre à nouveau en difficulté certains ménages, les obligeant à faire une demande d’étalement, démarche heureusement possible mais peu agréable. Ne l’oublions jamais : les imprévus financiers, c’est ce qui met à mal le budget de nombre de nos concitoyens. C’est un stress inutile et très néfaste pour le bien-être.

La discussion sur les modifications budgétaires a été l’occasion pour le Maire de fustiger – à nouveau – les « fautes du passé ». Qui dit fautes laisse entendre auteurs des fautes, forcément. Une forme de sous-entendu polémique envers l’ancienne majorité mais aussi envers une partie du personnel, sous-entendu auquel il serait sans doute temps de mettre fin dès lors que la majorité actuelle est en place depuis 5 ans – assez de temps pour agir – et est composée pour moitié de membres de la majorité précédente. Le droit d’inventaire commence à rancir… Pour Annie Goffin, on n’en serait pas là si on avait davantage consulté et écouté le personnel communal. L’avenir du Luxembourg de ce jeudi 16 évoque largement ce point.

Au final les modifications budgétaires ont été votées majorité contre opposition pour l’ordinaire, tandis que « les » oppositions se sont abstenues pour l’extraordinaire.

Point 6 – Statut administratif du personnel communal
La réforme des pensions va toucher tout le monde (essentiellement à la baisse), la population n’a pas fini de le ressentir. Merci qui ? Merci le MR au gouvernement fédéral, allié à la NVA et au CD&V. Les niveaux de pouvoir interagissent, revenons donc à une des conséquences pour la commune de Virton où le calcul de la pension des contractuels nommés seulement pour les dernières années de carrière ne se fera plus sur base de ces dernières années mais sur base de l’ensemble de leur carrière, ce qui crée une disparité importante avec les agents statutaires. Inquiétude exprimée par Annie pour Écolo, qui demande quelle sera l’attitude du Collège communal à ce propos. Pas de réponse à ce stade.
Inquiétude exprimée encore quant au service travaux pour lequel il manque de brigadiers (il en faudrait 5) et plus globalement de personnel opérationnel. Il en résulte malheureusement des retards dans les travaux.

Point 5 – Convention des Maires – Adhésion
Le Conseil communal de Virton s’était rallié à la Convention des Maires le 3 décembre 2015 http://www.conventiondesmaires.eu/index_fr.html. En tout cas c’est ce que d’aucun pensait mais souvenez-vous, lors du conseil communal du 26 octobre il est apparu que formellement rien n’avait été fait. Séance de rattrapage donc. Quelle victoire que cette adhésion officielle !… En plein Cop23, il était temps ! NB- Voyez notamment les propositions climat d’Écolo.
Le Comité de pilotage a été mis en place et la dynamique peut s’enclencher mais comme l’a fait remarquer Annie, la démarche ne peut pas se limiter à un rapport et à l’information de la population. Il est grand temps d’agir, il faut des actions, des budgets, des réalisations. A un rythme soutenu car le temps presse. C’est important que Virton devienne un exemple et nous en sommes loin ! Rendez-vous à l’occasion du budget 2018 dans quelques semaines…

Fin de l’épisode, rendez-vous au prochain car « Sauver le monde est un plaisir et doit le rester ! » (Pr. Ponchau).

Share This