Les marcheurs et cyclistes, confinés comme nous tous, sortant prendre l’air de façon active comme l’a recommandé le CNS (Conseil national de sécurité), l’ont tous remarqué : l’affluence est parfois grande sur les voies lentes aux heures de pointe (avant l’apéro-solitaire, après la sieste), obligeant les individus à des manœuvres d’évitement aussi dangereuses que stressantes.

Après réflexion et concertation avec les associations représentatives de ces catégories d’usagers, sur proposition d’Annie Goffin, échevine de la mobilité, le Collège communal de Virton a pris trois décisions importantes, fort heureusement temporaires :

  1. Mettre tous les Ravel et autres chemins communaux à sens unique, moyen radical pour éviter les croisements et, pire, les collisions frontales totalement proscrites en raison de l’obligation de distanciation physique.
  2. Fixer la vitesse maximale ET minimale à 4 km/h pour les piétons, afin de mettre fin aux dépassements intempestifs qui sont autant de menaces de proximité.
  3. Partager les plages horaires : les cyclistes seront admis les heures paires et les piétons les heures impaires.

Il s’agit d’un compromis, certes contraignant mais qui permettra à chacun de se dégourdir les jambes en toute sécurité.

Par ailleurs, l’échevine écologiste annonce d’ores et déjà une possible modification budgétaire afin de doubler la largeur des voies lentes, en prévision des futures pandémies.

Il s’agit là d’une nouvelle initiative de Virton ou de ses associations après celles déjà mises en œuvre et que vous avez tous pu lire dans le toutes-boîtes distribué durant le week-end. Relevons notamment le lancement de l’opération « c’est le moment de prendre la plume ou le crayon » adressée aux enfants des écoles communales, de l’opération « Téléphone solidaire » venant en aide aux personnes isolées, du n°Vert du CPAS 0800 39 890 gratuit, du blog « spécial infos COVID-19 : https://virton.wordpress.com/ », de la dynamique commerçante Facebook VirtonBouge ou encore de la fabrication de masques.

Share This