Après notre « poisson d’avril », canular suivant la tradition et le démenti lisant dans ses entrailles, le dernier volet de notre triptyque consacré poisson d’avril vous invite sur le site de « Conspiracy Watch », l’observatoire du conspirationnisme qui, comme son nom l’indique, scrute et rassemble tout ce qui se répand comme théories du complot.

Les « complotistes », ce sont en quelque sorte, dans le meilleur des cas, des gens qui font des poissons d’avril toute l’année et y croient eux-mêmes…

Par exemple, vous y trouverez la carte des théories du complot sur le coronavirus.
Depuis le début de l’année, les théories du complot, les rumeurs et les fake news sur le Covid-19 se sont propagées aussi vite que le virus.

L’OMS elle-même, l’Organisation Mondiale de la Santé, mettait en garde dès le 15 février lors de la Conférence sur la sécurité en ces termes (extrait):

“Mais nous ne combattons pas seulement une épidémie ; nous luttons aussi contre une infodémie.

Les informations fausses se propagent plus vite et plus facilement que ce virus, et elles sont tout aussi dangereuses.

C’est pourquoi nous travaillons aussi avec des entreprises du secteur des moteurs de recherche et des médias sociaux, comme Facebook, Google, Pinterest, Tencent, Twitter, TikTok, YouTube, et d’autres encore, dans le but d’enrayer la propagation des rumeurs et des informations mensongères.

Nous appelons l’ensemble des gouvernements, des entreprises et des organes de presse à nous aider à tirer la sonnette d’alarme sans pour autant alimenter l’hystérie.”

Bonne lecture et à l’année prochaine pour un nouveau poisson !

Image de adege de Pixabay

Share This